Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 17:57

NICE JAZZ FESTIVAL 2007 !

un petit résumé...

mercredi 18 juillet :

Même si Nice Matin n'a pas compris, le jour même, la sagesse de mettre en photo et couverture le guitariste héroïque de l'histoire du rock juste pour l'annoncer, par respect de la musique ! Enfin quelle foule ici présente, depuis un moment j'avais pas vu ça, ça devait faire  facilement: 6000 à 7000 personnes.

 

Ayo c'est  tranquillou, on dirait Sade en + soft, sympa... La foule grossis car l'heure fatidique arrive, et de 21h05, pendant 1h30 Jeff Beck et un groupe remarquable feront effet : avec la si jeune talent- tueuse  bassiste !

Le son est au rdv et Jeff va nous régaler avec  son groupe et ses riffs lours ou aériens, des clins d'œil aux Beatles et St Pepper : «  A day in the life », moment émouvant. Il y en aura plein : revisitant les 70 's un reprise de Billy Cobham « Stratus ». ..« Starcycle » joué avec la même fougue de 1980 avec un certain Simon Philips et le grand Jan Hammer.

Autre moment d'émotion avec la fameuse jouée toujours différemment « Goodbye Pork Pie hat » de Charlie Mingus.

Un titre « Brush with the blues » pour ne pas oublier les racines de la musique rock. Avec le sourire, il balance des riffs lourds, insistants sur les notes, parfois dissonantes mais toujours envoûtantes ! Grande planerie avec " 'Cause We're Ended" quel maestro  ce Beck ho là !

Le rock en fusion blues & jazz ! Jazz rock vous avez dit aussi !?

Le groupe est composé (merci Marc CHAIX pour leurs noms !) de :

Tal WILKENFELD (bass)   elle est née en Australie et vit aux Etats Unis/ son 1er album est sorti en mai/ voir site www.talwilkenfeld.com , Vinnie COALIUTA (drums) il joue - entre autres - sur l'album de la Miss qui fait merveille à la basse  !
Jason REBELLO (keyboards)

Gasp c'est fini, putain fallait le mettre en couverture de Nice Mat', c'était historique ce soir là à NICE ! A écouter et revoir !

 

Jeudi 19 juillet :

 Moins de monde (4000/5000) que hier soir, pas grave... Ouai second soir donc, où là très content de voir les Running Birds aux arènes de cimiez ! Avec un très bon son, des compositions du groupe qui attirent des gens par curiosité, et aussi un public les connaissants via le King's Pub et autres lieux nocturnes.

Au jardin à 21 h Marcus Miller Band, très bonne accroche de départ, jusqu'à « Jean Pierre » de Miles Davis avec qui il l'avait joué. Après la musique de Marcus Miller  (quand tu penses à Miles Davis) est plus abordable, trop peut être, me fait un peu chier...

 

Vais voir aux arènes Nate James, de la soul qui swingue sympa le bougre ! Et Donavon Frankenreiter, là très classe : oh oui ce surfer man, ami de Ben Harper, on retrouve un peu le style. Lui Donavon te laisse l'impression fort agréable que tu ne connais que lui  depuis des lustres. Un bon mélange d'influence bluesy, folk and rock...

 Allez vais voir au jardin 23 h...rien long la balance. ; Le groupe arrive pour 15 minutes (encore !) de musique, les choristes et un chanteur font l'affaire. Sly enfin vient sur scène, la voix est presque là, lui pas trop, il reste assis jouant du clavier, se lève, fait quelques pas. Il sort de scène (un besoin pressant ?) ... Mouai le groupe continue, il revient. Je pensais prendre une claque. nan, Il me reste Jeff Beck en tête !

Vendredi 20 juillet :

 

 

A Matisse, les Babyclone de Nice et Positive Roots de Toulouse montrent que la scène  de l'hexagone est au top du bon reggae !

 

Reggae Roots aux arènes avec les Mystic Revelation of Rastafari, les percussions fusionnent avec ces rythmes envoûtants...  Puis la voix magique du gentleman anglo jamaïcain Bitty Mclean, musique reggae élargie à la chanson d'amour (style « lovers »), il a aussi accompagné le groupe UB40...Autre moment reggae plutôt speed avec les Groundation, ils t'ont mis un ambiance festive aux jardins, les oliviers tremblent encore des basses !

 

Pour finir, c'est dans les arênes que le must arrive avec Joe Zawinul Syndicate, lorgnant via Weather Report dés l'intro au final avec ses pincées de musiques arabo-africaine. Parfois limite psychédélique, avec son "vocoder" il délire bien. Gesticule dans tout les sens, le son de la basse plus haute, la voix moins haute, ou le contraire ! Loin du jazz rock  technique et  parfois pénible...

Le bon Joe avec ses 75 ans a de quoi nous émerveiller toujours !


 

 

Samedi 21 juillet :

Ha soirée Flamenco, jazz et manouches faisant bon ménage !

Aux arènes Lemmy Constantine swinguent entre chanson crooner (reprise de Sinatra) et jazz, ça passe bien, « my way » en une version originale et riche... Un peu plus de monde ce soir que la veille dont pour les Gypsy Kings. Eux savent mettre leur show en avant. Retour aux arènes où Chano Dominguez et son new flamenco sound, pianiste venant de Cadix nous en a fait de belles !

 

Bon ce n'est pas tout mais je vous laisse, à bientôt mes fans !

 


Dimanche 22 juillet :

 

36 ° qu'il annonçait le jour, à 18h30 Linkage déboule à Matisse, entre Erika Badu et M Shell, la voix du chanteur fait effet !

La suite de la soirée fut chaude de bonne musique, d'abord avec John Ellison au Jardin. Bonne soul music et rythm'and blues de circonstance. Il est comparé à Otis Redding, Sam & Dave, Sam Cooke et Solomon Burke. Pas trop le temps de le revoir Solomon, toujours très classe, vais aux arènes voir Booker T & The MG's. L'organiste Booker T Jones, le guitariste Steve Cropper, le bassiste Duck Dunn sont le son de Memphis qui a été le groupe maison de la Stax. Ils ont accompagné en studio ou sur scène : Wilson Pickett, Eddie Floyd, Otis Redding.. Puis Cropper et Dunn on les retrouve avec les Blues Brothers... Sinon le concert fut magistral, musique cool, parfois limite psyché américain, un grand moment du festival...

Au jardin retour vers 23 h...puis de 23h30 et pour 1 heure (pas plus !) Mister Isaac Hayes. Parfois trop poussif (les claviers) la voix reste superbe, (très bonne rythmique et le guitariste wahoo !), et au final « Shaft » + un « Blues is allright » magique.

 

Lundi 23 juillet :

 

Raul Paz avec des rythmes cubains il donne une pêche funk rock de bon aloi...Mais le must de la soirée fut les Roots ! Ce groupe a déjà 20 ans d'existence. Et quels bons musiciens aussi, ils sont déjà passés 2 fois ici, cette 3 éme soirée fut magistrale !

Des rappeurs musiciens qui font tant de clin d'œil à Black Sabbath (le riff d'Iron Man), une chanson de Bob Dylan contre la guerre, des airs de Deep Purple, d' Hendrix, Zappa.. Fameux groupe qui rap et rock sans aucune gêne et avec brio. Le solo du guitariste de 10 minutes fut d'une intensité rock exceptionnelle. Puis des titres de leur « Do you want More » comme du dernier cd « Game Theory » ont enflammé le jardin. Des concerts rap comme ça j'en veux tous les jours !

Amen.

NICE JAZZ FESTIVAL, mardi 24 juillet :

 Au jardin c'est sympa Joe Sample passe en trio jazzy, mais c'est tôt, 19h30, arrive  la chanteuse Randy Crawford où ensemble avec les Crusaders (quel fameux groupe !!) le hit et album "Street Life" avait cartonné. Mais là en plus  soft ça  passe calmement, un peu trop peu être... Noa suivra, cool aussi, bien cool avec du jazz.... Je l'avais déjà vu sur scène il y a 4 ans (dans les arènes)  mais en musique plus folk. A la scène Matisse, là un grand moment avec Eric Bibb (chant, guitare acoustique) et le batteur de Poppa Choubby. Du blues acoustique qui te fait frissonner tant la voix d'Eric est un must du genre ! De nombreux traditionels d'une  musique à la basse de beaucoup d'autres dont le rock. Artiste à connaitre vraiment !

 

 

Fin du NICE JAZZ FESTIVAL, mercredi 25 juillet :

Gasp déjà fini, je retiens de cette soirée là Jean Pierre Bruno et son violoniste à la scène Matisse, qui se remplit petit à petit mais timidement. Vrai que les états d'âmes de JPB ne sont pas toujours heureux, mais c'est du vécu et il a l'écriture et le verbe pour ça !

Sinon Oxmo Puccino and the Jazz Bastards au jardin, ça le fait, ce rappeur malien avec son hip hop jazzy plait apparemment. Par contre l'attente inter-minable de Lauryn Hill est insupportable, elle arrive minuit passé ( ?) et ni le son ni elle ne feront l'affaire, le public est outré...

Je pars serein car pour cette dernière soirée (c'était ma fête lol) y ai fait des rencontres supers géniales !

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jack LALLI - dans ARTICLES SUR WEB
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jack LALLI
  • Le blog de Jack LALLI
  • : Archives perso des articles musicaux parus dans la Strada, Le Jazzophone... compte rendu de concerts, chroniques CD disques, articles sur le web...
  • Contact

Recherche