Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 17:24


« GOV’T MULE » TOUR EUROPE 2005 , de Milan à Paris...

 

 

 

 

MILAN, l’Alcatraz, lundi 4 avril 2005

 

 

 

 

C’est avec mon neveu Christophe Lalli (voir les photos live) que nous allons enfin découvrir Gov’t Mule, et ce à Milan... : d’abord le lieu « L’Alcatraz », une belle salle de concert qui fait discothèque. Et quelle salle magnifique ! C’est haut de plafond et fort en gueule en décoration moderne, des bars espacés, cool...

 

Salle pleine : 2000 personnes de toute l’Italie (date unique). « Gov’t Mule » est un groupe américain (10 ans de carrière) qui n’était jamais venu en Europe. Warren Haynes chanteur guitariste officie aussi avec Allman Brothers Band, et quelques fois avec les Dead (ex Grateful Dead). Le timbre de voix de Warren est gorgé de référence black, et sa guitare est incisive ! Warren avec le bassiste : Andy Hess, le batteur Matt Abts et le clavier : Danny Louis, ils nous ont balancé 3 h de musique rock blues. La particularité de ce groupe est qu’il pratique l’improvisation musicale pour chaque concert, un groupe de « jam », où d’un blues il vire jazzy, puis psychédélique.... Quelques titres de leur dernier album « Déjà Voodoo » (une version européenne avec 1 cd bonus live de 45’ torride existe). Et bien sur une revisite de leurs titres (sur 10 disques) avec un final hommage à des grands groupes de l’histoire du rock, « 30 days in the Hole » de Humble Pie, « Hey Jude » des Beatles, « Dear Mister Fantaisy » de Traffic de Steve Winwood... Et un final puissant avec « Cortez The Killer » de Neil Young !

 

Magistral et rare.

 

 

 

Jack Lalli

 

 

 

A toi Christophe Juan de la Strada et de Soul Food (voir liens) !

 

 

 

PARIS, Le Trabendo, mercredi 6 avril 2005

 

 

 

Et oui mon ami, comment pouvais-je rater la suite du périple européen du Mule. Leur première visite en France. Warren Haynes et sa bande respirent toute la musique que l’on aime. Sûr, il chante du black, après tout le nom Gov’t Mule vient d’une promesse, non tenue évidemment, faîte par le gouvernement américain aux esclaves noirs : 40 acres et une mule pour leur affranchissement. La salle est splendide, 700 personnes se pressent pour une véritable messe. Le gratin du rock est présent, Mr Manœuvre fait la queue bien sagement en attendant l’office. Le public tremble aux premières notes de « Blindman in the dark ». C’est pourtant vrai, ils sont là, devant nous. Ils sont encore meilleurs que je le pensais. Warren est un ange blues, il survole cette rythmique tantôt groovy, tantôt jazzy, tantôt nerveuse tissée par Matt Abts, Danny Louis et Andy Hess. D’où j’étais placé j’ai pu apprécier la maestria de Matt à la batterie. Ses changements, ses contre temps, c’est bien simple il EST le temps. Jamais une complicité batterie-guitare n’a paru aussi parfaite. Au rayon des clins d’œil, Jeff Beck, Deep Purple et un monstrueux « Roadhouse » de Hendrix. Le public parisien n’a pas oublié de chanter un joyeux anniversaire à Warren, qui a paru très heureux. Je suis persuadé que Allen Woody a reçu tout l’amour qui se dégageait de ce moment. Un moment à coup sûr gravé dans la mémoire des présents. Un événement qui marquera à jamais l’histoire des concerts rock parisien. Et qui me fera dire humblement mais avec une certaine fierté : « J’y étais ! ».

 

 

 

Christophe Juan (La Strada / Soul Food sur Fréquence K)

 

 

 

(était aussi présent à Paris, en amis du site Olive Didier, et le neveu de JL : Christophe  Lalli)

 

 

 

Site officiel de Gov’t Mule : www.mule.net

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jack LALLI - dans ARTICLES SUR WEB
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jack LALLI
  • Le blog de Jack LALLI
  • : Archives perso des articles musicaux parus dans la Strada, Le Jazzophone... compte rendu de concerts, chroniques CD disques, articles sur le web...
  • Contact

Recherche