Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 15:33


Paru dans la Strada n° 63 (21 janvier 2007...)


Magma : une légende mythique !

 

 

 

Après ce concert d’anthologie (encore 1 !) de Magma au château de Tourrette- Levens (15/07/06) et l’envie friande de les revoir et les réentendre, retour à Ventura !

 

 

 

L’histoire de Magma et de Christian Vander c’est la musique, la passion du rythme, des mélodies quelles soient issues de jazz comme avec John Coltrane, ou des envolées de Carl Orff, et des intonations tribales... Magma est dans la cour des grands ! C’est aussi la saga d une histoire via planète Kobaïa, œuvre rock jazz symphonique où les musiciens et les chœurs ne font qu’un. Le cri, la pulsion, sur une transe une frénésie combative pour perpétuer la transcendance du rythme. (A voir la série de 4 dvd "Mythes et légendes", la trilogie « Theusz Hamtaahk »).

La 1ère partie sera assurée par Marto Ventouz, Mina (Basse/Clavier), Merakhaazan (Contrebasse/Effets) et l’incroyable Ben'Houz (Batterie/Samples) (membres de l’ex Children of Invention).

Grande soirée !

 

 

 

http://www.seventhrecords.com  et http://www.martoventouz.com

 

Jack Lalli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 14:22

Paru dans la STRADA N° 107 (du 2 février au 15 fév 2009)



CARBON / SILICON

The Last Post

(Archambault Musique )

 


 

Super groupe avec Mick Jones (ex The Clash et Big Audio Dynamite ) plus Tony James (ex Generation X et Sigue Sigue Sputnik)... C'est des retrouvailles musicales dès 2002 avec l'envie de proposer leurs titres gratis sur le site du groupe (+ pleins de vidéo ) ! Certes l'empreinte Clash est flagrante, la voix est au top du père Mick. « The news » est bien rythmé, entrainant avec cette guitare rock à souhait.. De l'harmonica sur « Magic Suitcase », génial « The whole truth »... Vraiment réjouissant, entraînant : « What the fuck » et « Action Zulus »...« Ignore Alien Orders » un super bonus ! The Last Post c' est du rock'n'roll garage et du punk rock qui font bon ménage, le style ne prend pas une ride ! En plus un groupe très bon en live, ça promet la suite !

 

(en édition limitée cd +2 titres inédits et un album live enregistré en février 2007 à Londres. )

 

  www.myspace.com/carbonsiliconinc   et www.carbonsiliconinc.com

 

JACK LALLI

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 13:49

Paru dans la Strada N° 81 (5 au 18 nov 2007)

 

Hugues Aufray hisse haut !

 

C’est grâce à lui que la France découvrit les chansons de Bob Dylan... Mais c’est par les chansons de Félix Leclerc qu’Hugues a voulu chanter et monter sur les planches !

 

Hugues Aufray ami du Québec et de ses chanteurs dont le fameux Félix Leclerc (chanteur poète écrivain Québécois) disparu en 1988 à l'Île d'Orléans. Il s’était engagé comme Robert Charlebois et Gilles Vigneault pour l’indépendance du Québec (qui n’aboutira pas !). N’en demeure pas moins un personnage important dans son pays et au-delà des frontières comme chez nous, Brel et Brassens s’en étaient inspirés ! On retrouve de Leclerc dans ce disque hommage : «Tirellou, Moi mes souliers, Le Petit Bonheur, La Chanson du pharmacien, elle n’est pas jolie...». Un récent album «Hugh», mais fait avec des chansons originales, montre qu’il est toujours classe ! Comme chantait  Dylan, «Forever Young»... Comme quoi...

 

Jack Lalli

 

 

Dimanche 18 novembre 2007 à 16 h au Palais de la Méditerranée NICE

Renseignements : 04 91 80 10 89

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 11:06

Paru dans la Strada N° 119 du 6 septembre au 20 septembre 2009


Hommage à Status Quo avec John Coghlan Band   !

 

 

Le Moods repart sur les chapeaux de roues ce mois ci dont avec un hommage à Status Quo avec le batteur d’origine du groupe (de 1962 à 1981 !).

 

Un départ par très cool de Status Quo pour le batteur John Coghlan qui se consacre à plein temps à son groupe Diesel Band (formé  en 1976)… Mais le rock énergique reprends le dessus et il forme : John Coghlan Band qui balance des titres des années 70’s du Quo, époques charnières de ce gang incontournable ! Status Quo à ses débuts est plus rock psychédélique, pour devenir plus pop (fin 60’s)… Et les Status Quo se font plus connaitre début 70’s avec du rock influencé par le blues et le boogie. Ce rock brulant et entrainant des albums «  Pile Driver, Hello, On the Level »… à ce fameux double live :

 « Status Quo live » dont la superbe reprise « Roadhouse blues » !

 Le John Coghlan Band perpétue cette musique indémodable, du bon rock boogie blues qui fait toujours  remuer la tête et le corps !

 Belles soirées en perspective John Coghlan Band   .

 

 

Jack LALLI               

 

 

 

Mardi 15 septembre et du jeudi 17 au samedi 19 

JOHN COGHLAN'S QUO

TRIBUTE TO STATUS QUO

AVEC LE BATTEUR ORIGINAL

DU GROUPE

moods, monte-carlo

Du mardi au samedi, dès 19 h,

Place du Casino

(derrière le Café de Paris)

Réservations : (377) 98 06 2008

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 09:00

Florent riant, Vince Rogers et Jack hilares and Roll !

 

De Nice, Vince Rogers est aujourd’hui un peu le parrain de cette scène Rock’ab, un vétéran qui vient de créer son site internet 100 %real rock et cinéma populaire, site comportant un web magazine prolongement du mythique new rock in Nice (plus de 50 numéros de ce fanzine à ce jour) outre l’aide à Big Beat records il est correspondant aussi du groupe Rednecks ( à venir 1 Cd en hommage à Eddie Cochran)

 

Et coté Cannes, Jimmy King à perpétué la légende King Presley vers Antibes, Eddy Ray Cooper swingue entre country et real rock accompagné par les Glambers de Nice.

 

Ce revival 100% real roots est représenté sur les Sites  : http://cinemaandrock.monsite.wanadoo.fr

 

 

 

C'était à ne pas rater la «Rock Story» avec Vince Rogers, et Rudy Chalard sur la FM, Fréquence K 103.4, ou www.frequencek.com ce mercredi 12 octobre (20h/22h) présenté par Richard «Blues» et me.

 

 

 



  www.myspace.com/rudychalard

 

 http://bigbeatrecords.tm.fr

 

 www.rockarocky.com  et http://countrybulletin.free.fr  www.rock-festival-vergeze.camargue.fr et http://www.eddiecochran.info

 

 

 

 

 















Depuis quelques mois se dessine sur la région Paca, et le grand

sud, un notable mouvement revival en matière de Rock sixties, real Rockabilly and early sixties sound. Particulièrement depuis l’implantation en Paca, il y a un an du label Big Beat Records dirigé par le mythique Jacky Chalard !

 

 
Il fut le bassiste de Johnny Halliday, Vince Taylor, Dick Rivers, Michel Polnareff et le créateur du label discographique rock : Big Beat records, au début des années 80, signa des pointures telles que Vince Taylor, Crazy Cavan and the Rhytm rockers, Sonny Fisher, Memphis Rockabilly, Jezebel rock, Victor Leed...un catalogue en or pour une période magique ! Il comporte une pointure rockab et country western avec Rudy Chalard and the Motel Men, Rudy, artiste international qui vit sur le 06, il est avec le label big beat records , le point central d’un mouvement revival de haute tenue !

Big  Beat  Rock’ in  PACA !

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 20:21

Strada N° 90 21 avril au 4 mai 2008


LAVILLIERS Un samedi soir à Monaco...

 

Avec ses derniers albums éblouissants comme «Arrêt sur image» et «Carnets de Bord» ce nouvel opus «Samedi soir à Beyrouth» ne déçoit pas, on l'attendait sur le ring le Nanar !

 

Alternant les enregistrements à Kingston (Tuff Gong Studio) et au Royal Studio de Memphis du grand Willie Mitchell (label Hi Records) qui dirige ses musiciens blacks de légende, le voyage est bien lumineux ! Comme ces sonorités «Soul music & blues» en groove cool, et des rythmiques reggae qui dégoulinent tranquilles... Lavilliers journaliste voyageur qu'il est, contemplateur du monde et des situations, avec son écriture il fait mouche sur chaque texte d'une classe rare. Un nouveau grand Round discographique du Stéphanois, où sur scène, sans donner forcement les clefs de ses chansons, il va revisiter sa carrière musicale et poétique qui perdure trop bien !

 

Jack Lalli

 

Samedi 7 juin à la Salle du Canton de Monaco

(Les Terrasses de Fontvieille 25-29 avenue Albert II)

Tarifs : 28€ et 32€ (+frais de location)

Renseignements : +377 93 10 12 10

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 20:19

Paru dans la strada N° 139 ...

 


« Les copains d’la neuille » sont la mémoire de Léo !

 


François André propose un nouveau numéro de ce magazine fait par desamoureux et amis de Léo Ferré, publié grâce au soutien de “La Mémoire et la mer”. Pleins d'infos et articles de qualité, dontau sommaire du n° 17 : Ferré l'obscur, Recherches et études :« Miserere nobis »parJacques Layani. Un entretien remarquable avec Jean Marie Larrieu, dans ses films on retrouve les chansons de Ferré... « Le 1er mai jour Ferré », ou des infos sur « L 'Opéra du pauvre » enfin mis en scène en 2011... Dans le N°18 : Pierre Marc Orlan et « l'Affaire Villon », la chanson « La Lune » décortiquée par François André... Ferré quelle empreinte poétique, et toujours d'actualité !

 


http://lescopainsdlaneuille.hautetfort.com et  www.leo-ferre.com

 

Abonnement pour 4 numéros = 12 € - Numéros 18, 19, 20 et 21 - Le 17 est offert !

 


Jack  LALLI

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 05:35

Paru dans la Strada N° 125 (7 déc au 10 janvier 2010)

 

 

(Voir la nouvelle lettre sur www.rockstory.info )


Elvis cd from elvis in memphis legacy edition cove-copie-1Gov't Mule-copie-1


Lettre au Père Noël

 

Ho là cher Père Noël, que de musique en cd, dvd... C'est Byzance ! Ceci dit, plus les années avancent, plus les groupes dit « nouveaux » font tous du « revival » autant choisir les anciens qui résistent bien !

Galanterie oblige à une grande dame : Rickie Lee Jones, « Balm in Gilead » : une petite perle cool... AC/DC en coffret ampli de luxe « BackTracks » ou plus sobrement en 2 cd et dvd. Gov't Mule « By a thread », un groupe US rock blues boogie qui assure toujours bien. Ou ZZ Top avec « Double Town » 2 dvd live 1980/2008, nos trois texans arrachent un max ! Classé new wave (depuis le temps !) Echo & the Bunnymen offre « The fountain », c'est envoutant, à redécouvrir.

Gong 2032Rickie lee Jones



Ne pas oublier Magma « Emehntehtt-ré » grand œuvre, et Gong « 2032 » du rock psyché ! Surprenant trio que Them Crooked Vultures qui réunis Joss Homme (Queens Of The Stone Age), Dave Grohl (Ex Nirvana, Foo Fighters) et John Paul Jones (Led Zep), un super 1 er album énergique !

L' album « Red » de King Crimson réédité en édition deluxe, un chef d'œuvre du groupe à Robert Fripp. Plus cool, James Taylor « One man band » belle rétrospective en concert de ses chansons, avec des commentaires de l'artiste...Autre choix : Stephan Eicher « Eldorado trio live » capté aux francofolies 2008, et pour le roi du blues BB King avec « One Kind Of Favor » fera l'affaire ! Du côté d'Elvis Presley « In Memphis » déjà réédité mais là avec des bonus géniaux de 1969 (2 cd/36 titres), un must ! Pour finir, Alain Bashung à l'Olympia. concert dvd de l'ultime tournée "Bleu pétrole"...

 

JACK LALLI

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 21:38
A vous tous les artistes, musiciens, amateurs et passionnés de la musique, des arts et du spectacle, à tous ceux qui ont des envies et aiment les plaisirs de la vie : je vous dédie chaleureusement ces quelques lignes, avec un bonheur que je vous souhaite de partager ensemble le plus souvent possible !


Le savoir se partage, la liberté se vit et se garde, l'avenir nous sourit, alors vous m'avez compris : je serai toujours avec vous pour défendre au mieux et embellir tout ça !

Ici à NICE et ailleurs !

Cordialement

jacklalli.com


Partager cet article
Repost0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 19:18

Un concert en toute intimité pour l’ami suisse hier à Cannes.

(Stephan Eicher samedi 17 novembre CANNES PALAIS DES FESTIVALS)

 

Stephan Eicher, c’est une grande histoire d’amour pour moi ! Découvert avec Déjeuner en paix quand j’avais dans les 13 ans (oui, bon, ce n’est pas son meilleur morceau, mais à 13 ans…), je ne l’ai plus jamais lâché ! Au contraire, en me penchant sur ses textes Djianesques et sa musique allant des ballades au rock en passant par le folklore suisse, j’ai apprécié encore plus sa personnalité, son style, toutes ses expérimentations, son attachement à ses racines, bref son côté anti-star system tout simplement !  Merci à Jack de me laisser la primeur de ce compte-rendu de concert !

 

Comme à son habitude, Stephan a su rester accessible pour son public et l’a régalé de succès réinventés et de nouveaux opus.

Entré en scène, seul, sans chichis ni manières, avec Two people in a room version acoustique, il improvise ensuite In Wolken à la demande du public, puis propose une version moderne de I tell this night et Pas d’ami comme toi, accompagné de sa boîte électro… le tout donne l’impression d’un super bœuf entre potes autour d’un feu de camp. Simplicité…

 

Les musiciens arrivent ensuite et font vibrer cuivres, cordes, percu et sempiternelle boîte électro. L’ambiance s’enflamme sur des morceaux plus rock, comme cet Eldorado déjanté, ces Confettis virevoltants, ce HemmigeRivière, Manteau de gloire, softs et toujours réinventés, nous donnent chaque fois l’impression de pénétrer l’antre et l’esprit de cet artiste resté Musicien.  

Visuellement, l’esthétique est simple mais travaillée. Stephan est vêtu d’une chemise blanche aux manches retroussées et d’un gilet noir, comme l’un de ses musiciens, les deux autres sont en costume cravate sombre. La classe… Les guitares de Stephan sont blanches (des YAMAHA LLX6DN, édition spéciale Dave Navarro, merci Yo pour la recherche !) et la déco est simpliste : deux parapluies de photographe et un lampadaire rond figurant la lune. Eclairages blancs (rouge sur Confettis) et jeux d’ombres chinoises… Simplicité, on vous dit…

Fin du concert avec un Déjeuner endiablé pas du tout en paix, puis deux rappels. Le concert s’achève le public debout, amassé devant la scène, les couples enlacés sur une tendre et néanmoins rythmée Tu ne me dois rien.

Au final, le public est conquis. Stephan Eicher nous a rappelé qu’il aime avant tout créer, expérimenter, s’amuser sur ses propres morceaux, sans se reposer sur ses succès et dans un esprit de simple partage avec son public et ses musiciens. 

Un vrai Artiste troubadour en somme, un petit plaisir et puis s’en va… Vivement qu’il repasse dans le coin !

 

CL

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Jack LALLI
  • : Archives perso des articles musicaux parus dans la Strada, Le Jazzophone... compte rendu de concerts, chroniques CD disques concerts livres, articles sur le web...
  • Contact

Recherche